...Forum de joueurs et joueuses d'aventures de figurines historiques et fantastiques et de wargames, en Bretagne et ailleurs.

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Époques » XVIe et début XVIIe » [Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon!

[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon!

5 participants

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Patrice

Patrice
Admin

Et donc, au festival LudOcéan de Clohars-Carnoët samedi 30 avril ... on était à la fin du seizième siècle en Bretagne.

Voici déjà quelques images du début des événements :

Assez loin d'un village, un donjon isolé, qu'on dit déjà pillé à plusieurs reprises par les uns ou les autres, est soudain entouré de fumée. Un de ses occupants provisoires a été imprudent en rallumant la cheminée, peut-être...

[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! 100_2472

Un groupe d'hommes en sort et marche vers le village. C'est une toute petite troupe menée par un chef surnommé Yann an Tan.

[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! 100_2473

Un peu plus loin, ils voient un cavalier les observer de loin, puis plusieurs coups de mousquet et d'arquebuse les visent depuis quelques buissons, sans faire de vicitime. Yann an Tan et ses hommes cherchent refuge dans les épaisses broussailles d'une colline touffue. Ils finissent par apercevoir que le chef de leurs assaillants, postés près de la source, porte une écharpe blanche ; c'est donc un officier du roi de France Henri IV. Cet officier, nommé (je crois) Grégoire de ... a pensé, en voyant le donjon en feu, que ces gens étaient des Ligueurs ou des pillards.

[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! IMG_20220430_151149

Se voyant inférieur en nombre, l'officier royal envoie son cavalier demander des renforts par la route d'où il est venu.

À peu près à ce moment, une autre troupe apparaît, assez loin de là, portant un drapeau d'unité peu identifiable.

[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! IMG_20220430_153939

Ces nouveaux arrivants se dirigent vers la troupe de Royaux, qui viennent aussi à leur rencontre. Les Royaux savent que quelques Anglais, leurs alliés, se trouvaient par là.

[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! 100_2474

Ils s'agit bien d'Anglais, menés par un nommé Ned Poins, qui se disent d'accord pour aider les Royaux français ...si ce n'est pas trop risqué, et qui semblent aussi avoir leur propres motivations.

[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! 100_2475


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Eric de Gleievec

Eric de Gleievec

Comme on le voit sur les deux dernières photos, nous avons aussi contrôlé les voyageurs civils (en l'occurrence deux femmes avec une mule). Ces dernières transportent du cidre pour l'auberge, et confirment que des brigands sévissent depuis quelque temps dans la région.

Nous les laissons continuer leur route après une fouille sommaire et courtoise.

Je crois me souvenir que l'officier français se nommait Grégoire de Saint-Germain.


_________________
La guerre, c'était mieux avant.

Si tu crois que la violence n'est pas la solution à tous les problèmes, c'est peut-être simplement que tu n'as pas frappé assez fort.

Eric de Gleievec

Eric de Gleievec

Ned Poins et un de ses acolytes interrogent les colporteuses :

[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! Dsc_0181


Les ligueurs ont commencé à se déplacer, de la colline herbue vers le village (on apercevait déjà leur mouvement vers le village sur la photo de la rencontre entre les Anglais et les Royaux) :

[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! Dsc_0182


Tandis que quelques ligueurs semblent s'intéresser au village, la majorité d'entre eux se retranchent dans un pré entouré de talus. Les deux moines présents dans le village les ont accompagnés :

[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! Dsc_0183


_________________
La guerre, c'était mieux avant.

Si tu crois que la violence n'est pas la solution à tous les problèmes, c'est peut-être simplement que tu n'as pas frappé assez fort.

Patrice

Patrice
Admin

Les Anglais, quant à eux, ne semblent pas se diriger vers le village, mais vers l'intérieur des terres.

Qu'ont-ils donc en tête ?


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Eric de Gleievec

Eric de Gleievec

En fait l'officier Anglais a proposé au Français, Grégoire de Saint-Germain, de lui adjoindre quelques hommes pour affronter les Ligueurs, tandis que lui-même continuera sa propre quête...

Mais voyant le Français (qui a entretemps reçu quelques renforts de cavalerie) foncer tête baissée vers le village, véritable souricière, Ned Poins, peu désireux de faire massacrer ses gens, les rappelle, et se dirige avec toute sa troupe vers la colline.

En passant devant les Ligueurs (auxquels les Anglais n'ont même pas vraiment cherché noise !), une arquebusade venue de derrière le talus fauche un des soldats Anglais ; un cri s'élève de notre troupe :

"Oh my God they killed Kenny ! You bastards !".

Le reste de la troupe anglaise s'engage dans le sentier qui monte "là-haut sur la colline" ; et nous commençons tous à siffler...
J'ai attendu, attendu ; viendra-t-elle ? La suite au prochain épisode !
Pour le moment je rends l'antenne au maître de jeu.


_________________
La guerre, c'était mieux avant.

Si tu crois que la violence n'est pas la solution à tous les problèmes, c'est peut-être simplement que tu n'as pas frappé assez fort.

GERARD Jacques

GERARD Jacques

Eric de Gleievec a écrit:

"Oh my God they killed Kenny ! You bastards !"

Je suis toujours scotché devant l'éclectisme d'Eric! Cette phrase, il fallait aller la chercher. Shocked


_________________
Mieux vaut une bonne sous-couche qu'une mauvaise peinture!

Patrice

Patrice
Admin

Bon, je reprends le fil de cette histoire (en supprimant quelques digressions, y compris des miennes, pour que ça reste suivable).

Alors, cette partie du récit a été un peu trop rapide, car vue du côté des Anglais qui n'avaient pas connaissance d'un événement dans le village.

Le groupe de combattants sorti du donjon en flamme s'est en effet séparé en deux. Une partie d'entre eux est donc restée à l'abri sur la colline de broussailes ; les autres, menés par leur chef Yann an Tan, sont allés jusqu'à l'auberge. On entend alors quelques éclats de voix à l'intérieur.

Eric de Gleievec a écrit:[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! Dsc_0182

D'après ce que les aubergistes en ont raconté plus tard, un notable délégué des États de la Ligue, nommé Jean Breut, était à ce moment à l'auberge. Il était récemment occupé à recueillir des témoignages contre tous les brigands des environs, La Fontenelle et d'autres moins connus ; en effet ces brigands soi-disant partisans de la Ligue pèsent lourdement sur les habitant de la région. Yann an Tan semblait être à sa recherche...

Au son de ce qui semble une dispute entre les deux hommes, quelques soldats ligueurs installés dans la maison voisine passent la tête à leur fenêtre, puis descendent en hâte. Ils étaient venus pour escorter Jean Breut. Ils sont rassurés en trouvant celui-ci apparemment en bons termes avec Yann an Tan, ils semblent s'être accordés. Jean Breut leur commande d'accompagner Yann an Tan pour combattre des pillards et des ennemis qui ont incendié le donjon ; lui-même reste à l'auberge...

Les soldats ligueurs suivent donc Yann an Tan, que le reste de sa troupe a rejoint, aussi accompagnés de deux moines fanatiques qui s'incrustent. Inquiets de l'approche des Royaux et des Anglais, tout ce monde se retranche derrière un talus ...et tirent sur les Anglais à leur passage, comme il a été dit plus haut.

Eric de Gleievec a écrit:[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! Dsc_0183


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Patrice

Patrice
Admin

Revenons maintenant aux Anglais. Pourquoi diable ont-ils décidé de s'enfoncer dans les terres ?

C'est parce que leur chef a reçu l'ordre de répondre à toutes les demandes d'un autre Anglais qui a récemment rejoint sa troupe, et qu'on aperçoit ici vêtu de rouge :

[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! DSC_001

Il s'agit d'un maître canonnier, nommé Robert Davidson, que nous avions déjà rencontré dans une précédente aventure
https://www.anargader.net/t3332-argad-ca-s-en-va-et-ca-revient-guerre-de-la-ligue#30954
...aventure au cours de laquelle ce personnage avait été libéré contre rançon après avoir été aux mains de brigands.

Il vient de raconter au chef anglais, Ned Poins, qu'avant sa capture il y a deux semaines environ, il avait caché un petit canon dans les environs et qu'il tient absolument à le récupérer. Il indique le chemin à suivre : c'est au sommet de la colline herbue.

Arrivés sans encombre en haut de la colline, le canonnier montre à ses compatriotes une petite tour en ruines, parfaitement invisible dans la végétation. C'est là qu'il avait caché un petit pierrier avant d'être capturé. Les Anglais y trouvent aussi deux personnages réfugiés là pour se cacher des Ligueurs : deux partisans du roi (...sur l'identité desquels ils garderont ensuite le silence pour ne pas les désigner à leurs ennemis).

[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! DSC_008


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Patrice

Patrice
Admin

Revenons à la troupe de Royaux, commandée par un officier nommé Grégoire de Saint-Germain. Celui-ci avait donc, tout-à-l'heure, envoyé son cavalier demander du renfort. Après un assez long ...certain temps... ce cavalier est revenu accompagné de cinq autres qu'il avait pu trouver.

Grégoire envoya ces six cavaliers jusqu'à l'auberge (contournant le village pour y arriver par le passage entre les maisons) puis les y suivit avec ses piétons. Un de ses ordres habituels étant de s'assurer des intentions des nobles et notables locaux à l'égard du roi.

Et en arrivant devant l'auberge, les Royaux voient, attaché à l'un des anneaux du mur, un cheval de qualité. Plusieurs d'entre eux mettent pied à terre et entrent à l'auberge pour en trouver le propriétaire.

Celui-ci est en effet à l'intérieur de l'auberge ...toujours le dénommé Jean Breut, qui les voyant arriver monte en hâte au premier étage pour tenter de leur échapper. Ils le poursuivent et s'en saisissent sans trop de difficulté, il n'est pas très habile au combat. Ils l'obligent à redescendre et commencent à l'interroger ; voyant qu'il ne pourra leur mentir longtemps, il reconnaît être un membre influent de la Ligue, espérant être gardé à rançon, ce qui intéresse en effet les Royaux.

Mais au moment où les Royaux l'emmènent dehors... plusieurs hommes de Yann an Tan et autres Ligueurs sortent brusquement du champ où ils étaient rassemblés pour se précipiter vers eux ! Voyant qu'ils ne pourront se dégager à temps avec leur prisonnier, Grégoire de Saint-Germain occit aussitôt le malheureux Jean Breut et les Royaux acceptent un combat inégal.

[Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! IMG_20220430_164012

Les Ligueurs ont le dessus, Grégoire de Saint-Germain est blessé et doit se rendre. Les Ligueurs retournent dans le champ et, bien à l'abri derrière leur talus (sauf un moine grimpé dessus pour insulter les protestants) continuent un moment à tirer sur les Anglais, qui eux-mêmes leur tirent dessus au pierrier mais à trop longue portée pour la mitraille. Les adversaires finissent par se désengager sans autres pertes. Yann an Tan, apparemment très attristé par la mort de Jean Breut, retourne un moment à l'auberge.

L'enquête menée plus tard par la Sainte Ligue conclura sans difficulté que le pauvre Jean Breut a été massacré par les Royaux, devant de nombreux témoins, malgré les efforts de Yann an Tan pour le sauver. Par ailleurs, les liasses de témoignages qui avaient été recueillis par Jean Breut contre les brigands des environs ont disparu de ses bagages, tout comme son pécule de voyage.


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Euthanasor

Euthanasor

Voyant le malheureux Jean Breut malmené par les royaux, et y voyant là une heureuse diversion, Yann An Tan lance une attaque surprise. Les coalisés de Yann et la garnison de la ville se ruent à l'assaut poussant une immense clameur, ils atteignent presque le captif mais il est occis sous leurs yeux. Les royaux tirent quelques méchants coups de pistole et éliminent quelques hommes. Mais le combat tourne finalement à l'avantage des assaillants. Et De saint germain, blessé accepte finalement de se rendre en espérant conserver la vie sauve.


_________________
Pour le meilleur et pour l'Empire !
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/

Eric de Gleievec

Eric de Gleievec

Rien à ajouter, sinon que les Anglais ont au final rempli leur mission. Ils auraient bien aimé faucher le moine fanatique à coup de mitraille mais comme expliqué plus haut la portée était trop courte. Ceci dit ces tirs avaient surtout pour fonction d'inquiéter les ligueurs et de les tenir à distance.

Nous eussions volontiers prêté main-forte à Grégoire de Saint-Germain (qui aurait dû lire "Saint-Germain ou la négociation"), mais ce dernier était trop empêtré dans le village, et le combat contre les Ligueurs semblait par trop inégal et risqué.

Et nous rentrons à la maison, fatigués mais contents de cette belle journée !


_________________
La guerre, c'était mieux avant.

Si tu crois que la violence n'est pas la solution à tous les problèmes, c'est peut-être simplement que tu n'as pas frappé assez fort.

Patrice

Patrice
Admin

Merci à tout le monde. Very Happy

Un scénario et des missions assez simples – au départ c'était plutôt prévu comme une petite démo, je ne pensais même pas que ça aurait un compte-rendu – et puis les choses se sont développées de manière inattendue, comme c'est souvent le cas.

Rien n'obligeait Yann an Tan et Ned Poins à se battre puisque leurs itinéraires probables étaient différents (mais se croisaient) et ils ont évité d'échanger autre chose que quelques coups de feu d'assez loin. Les Royaux avaient un but moins précis qui pouvait les pousser au combat, ce qui est arrivé.


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Ehouarn

Ehouarn

Qui jouait qui ?
Bon évidemment j'ai deviné que l'otage a été assassiné par le personnage de Nicothanasor...


_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !
http://www.biodanza56.fr

Eric de Gleievec

Eric de Gleievec

Mais non, pas du tout ! Bien que l'affaire ait bien arrangé Jean le Feu, il n'en a point été l'auteur.

Ainsi donc : Grégoire de Saint-Germain, officier royal, était campé par notre néophyte Gregory ; Yan an Tan brigand au service de la Très Sainte Ligue, par Nicothanasor ; et Ned Poins officier anglais, par mézigue (le même personnage qui avait été lors d'une précédente partie, capturé par un autre brigand pseudo ligueur, et qui leur garde une sacrée dent de sa chienne, comme on dit).


_________________
La guerre, c'était mieux avant.

Si tu crois que la violence n'est pas la solution à tous les problèmes, c'est peut-être simplement que tu n'as pas frappé assez fort.

Euthanasor

Euthanasor

Ehouarn a écrit:Qui jouait qui ?
Bon évidemment j'ai deviné que l'otage a été assassiné par le personnage de Nicothanasor...

Quelle réputation exécrable, j'ai ! Non, je ne l'ai pas tué. Je l'ai vu occire sous mes yeux par un seigneur français que j'ai finalement capturé et que je compte rançonner ou livrer contre récompense afin qu'il soit dûment jugé et condamné. Une douzaine de villageois et d'hommes d'armes de la garnison ont été témoins du meurtre, ce ne sera pas difficile à prouver. Tous pourront aussi témoigner que nous nous sommes rués à l'assaut pour tenter de le libérer, au prix de lourdes pertes.


_________________
Pour le meilleur et pour l'Empire !
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/

Ehouarn

Ehouarn

Euthanasor a écrit: Non, je ne l'ai pas tué
C'est le contexte historique certainement qui fait que tu as été touché par la grâce divine !
non je ne sous entend pas que Patrice est gros !
Ah mince on ne peut plus écrire petit en taille inférieure à 10 !


_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !
http://www.biodanza56.fr

Eric de Gleievec

Eric de Gleievec

Ehouarn a écrit:
Ah mince on ne peut plus écrire petit en taille inférieure à 10 !

Mais si !
Mais si !
Mais si !
Mais si !
Mais si !


_________________
La guerre, c'était mieux avant.

Si tu crois que la violence n'est pas la solution à tous les problèmes, c'est peut-être simplement que tu n'as pas frappé assez fort.

Patrice

Patrice
Admin

Le dénommé Jean Breut a vraiment existé, il est cité dans un texte que je n'ai pas sous la main, recopié sur la page Wiki consacrée au brigand Guy Éder de la Fontenelle (non pas que je fasse aveuglément confiance au Wiki, mais bon) qui m'a inspiré pour ce petit scénario.

« Le 20 mars 1592, La Fontenelle ose entrer par surprise dans une auberge réputée de Vannes, le Logis de la Tête Noire, où se tient une réunion importante des députés au États de la Ligue. Le brigand s'adressa à l'un des convives, Jean Breut : "J'ai entendu que vous estes venu faire plainctes de moy en ces estatz, mais, par la mort de Dieu! Regardez bien ce que vous direz, car selon ce que vous direz, je vous coupperé le col !" dit-il. Mais le duc de Mercœur, prévenu, fit arrêter le brigand, mais le libéra vite contre la promesse du bandit-chef de guerre de le soutenir (...) »

On en déduira que Jean Breut avait (historiquement) survécu à sa rencontre avec le terrible La Fontenelle ...mais que croiser le chemin de Yann an Tan et de Grégoire de St-Germain lui a été fatal... [Argad]- Où est Jean Breut ? - I want my cannon! 837650


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Euthanasor

Euthanasor

Yan an Tan, n'a hélas rien pu faire pour le sauver (mais il a sauvé ses précieux courriers).


_________________
Pour le meilleur et pour l'Empire !
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/
http://euthanasor-wargamesetmodelisme.blogspot.com/

Patrice

Patrice
Admin

Le même "AAR" (compte-rendu en anglais) est sur TWW, LAF, et FU!UK.

https://www.thewargameswebsite.com/forums/topic/argad-aar-where-is-jean-breut-i-want-my-cannon/
https://leadadventureforum.com/index.php?topic=136675.0
http://www.frothersunite.com/phpBB3/viewtopic.php?f=10&t=129990


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Ehouarn

Ehouarn

Patrice a écrit:Le dénommé Jean Breut a vraiment existé
Ah d'accord, j'avais cherché vainement une signification en breton, voire une contrepèterie comme tu les affectionnes, plus particulièrement pour les femmes il est vrai Wink


_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !
http://www.biodanza56.fr

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum