...Forum de joueurs et joueuses d'aventures de figurines historiques et fantastiques, en Bretagne et ailleurs.

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Époques » XIXe siècle » 1813-1814 : les carottes étaient presques cuites

1813-1814 : les carottes étaient presques cuites

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

SIR JACK

SIR JACK
Des Autrichiens, des Russes et sans doute quelques Bavarois, voire des Prussiens, vont en découdre face aux Français, le vendredi 15 février, dans mon antre morbihannais . Sur le mode des rudes combats livrés en 1813 et 1814.
Tout cela, avec la règle "Vive l'empereur".
A lire sur mon blog en délire : https://dunapodanslair.blogs.fr/

1813-1814 : les carottes étaient presques cuites  P1110710


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

cvenant56

cvenant56
Ah premier aperçu du programme...c'est alléchant !

http://langoelan.canalblog.com/

SIR JACK

SIR JACK
Voici le premier budget : celui des Autrichiens et de leurs alliés russes. Corrigeable, bien sûr. Mais ca donne déjà une idée.

Dans cette règle, une figurine représente 40 hommes.
La position des troupes est d'abord indiquée sur papier. Sans que l'adversaire la voit.
Il en va de même pour les ordres généraux donnés aux brigades et divisions.

Les mouvements, tirs et combats sont simultanés. Il n'y a donc pas de jet de dé d'initiative. On applique les ordres dans chaque camp. On manœuvre et on regarde ce qui se passe.

Chaque troupe possède un moral spécifique, qui correspond à sa valeur au combat : vieille garde (Français uniquement), garde, élite, vétéran, ligne 1, ligne 2, conscrit, milice, irrégulier.

L'infanterie tire à 20 cm en moyenne (30 cm pour les troupes spéciales : rifles, schutzen silésiens).
L'artillerie, très meurtrière, tire selon les calibres jusqu'à 8O cm ou 1,20 m.

Pour les combats, on tient compte de beaucoup d'éléments : la valeur de la troupe, la nature du terrain, la manière dont elle est disposée (colonne, ligne, carré, tirailleurs), les soutiens dont elle dispose, les pertes qu'elle a subi.

C'est assez pointu. Mais l'intérêt, c'est que pour jouer Français, il faut raisonner Français. Pour jouer Anglais ou Russe, il faut raisonner Anglais ou Russe. Car chaque armée a ses spécificités. Une bonne manière de se mettre dans la peau des généraux de l'époque.

 

AUSTRO-RUSSES   4721,25

1 général de corps d’armée   
                                   
AUTRICHIENS

Infanterie et artillerie Tir - 1
1 général de division                                                        
1 batterie 12 livres (5 art.)            L2                    
1ere brigade
1 gal brigade                                                          
12 jaegers                                   L1     carabine    
1 bataillon d'Infanterie de frontière         L1                          
2 bataillons de Fusiliers allemands             L 2                        
1 bataillon de landwehr                              C                            
2e brigade
1 gal brigade                                                                      
1 bat infanterie de frontière           L1                            
1 bat fusiliers hongrois                  L1                              
1 bat grenadiers allemands             V                              
Brigade de cavalerie
1 gal de brigade                                                                
12 hussards hongrois                       V                                
9 hussards                                      L1                                  
12 chevau légers                             L1                                  
8 cuirassiers                                    V                                  

RUSSES
Infanterie : attaque + 1   Tir - 1
1 général de division                                                            
1 batterie de 12 livres à pied (5art.)    L1                          
1ere brigade
1 gal de brigade                                                                    
4 bat  de ligne                                    L1/L2                            
1 bat léger                                         L1                                    
2e brigade
1 général de brigade                                                                
4 bat. Ligne                                       L1/L2                                        
1 bat léger                                        L1                                            
2 bat grenadiers réunis (12)               L1                                          
Brigade de cavalerie
1 général de brigade                                                                  
9 cosaques du Don                             C                                  
9 hussards                                        L1                                
9 cuirassiers                                      L1

1 batterie de 6 livres à cheval (5art)    V


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

Eric de Gleievec

Eric de Gleievec
Tu ne représentes pas une bataille précise, si j'ai bien compris ? Dis nous au moins où tu situes géographiquement cet affrontement (à une centaine de kilomètres près).


_________________
Si vis pacem, paranoïaque !

Quelques figurines "pas pour jouer".

SIR JACK

SIR JACK
Cela pourrait être un bout de Wachau (1813), une bataille dont je me suis d'ailleurs inspiré pour calculer la valeur des troupes en présence. Car de nombreuses listes d'armée sont également disponibles dans la règle en fonction des époques.

Cela pourrait également être l'un des combats livrés dans l'Est de la France en 1814.

Cela dit, pour avoir déjà fait pas mal de reconstitutions de batailles sur table, on s'aperçoit que ces dernières ne sont pas toujours très intéressantes.
Car, même si on peut bien sûr, perdre Waterloo avec les Anglais et les Prussiens (Raaaah lovely !), ce type de reconstitution ne procure généralement guère de surprise. Et, sauf à commettre de grosses erreurs, on retombe souvent sur le même résultat.
J'en ai encore eu la démonstration voici quelques jours avec Gross Beeren joué en 15 mm avec la règle (pourtant fort attrayante) "Le p'tit tondu". La disposition initiale ne joue pas forcément un rôle déterminant, mais elle demeure importante et le reste est une question de logique.

Par contre, imaginer de chic un décor varié fait de bois, de collines, de villages, de routes, de cours d'eau. Puis tirer au sort le côté par lequel chaque armée va arriver (voire même quel joueur jouera quelle armée) est motivant. D'autant plus que des entrées différées peuvent être imaginées jusqu'au 3e tour de jeu.

Cela oblige en effet à réagir à chaud en fonction du terrain, de la manière dont on pense que l'adversaire va se placer puis progresser, sans trop savoir au départ où il va apparaitre. Puis à agir en conséquence en développant sa propre stratégie.

Bref, de la tactique pure. Quelque chose de passionnant si la table est suffisamment grande pour éviter le traditionnel face à face, et qu'elle permet des contournements, des percées, des blocages par endroits.

Evidemment, cela demande peut être  plus de calculs que certaines règles conçues pour être jouées vite (la grande obsession de notre époque).
Mais c'est une question d'habitude et il n'y a aucun complexe à avoir. J'ai participé récemment à une partie de Warhammer où - en raison de la multitude de points particuliers et de capacités spéciales des personnages - les joueurs ont mis trois heures pour faire trois tours. Et je ne te parle pas de la gamberge que demande le jeu de stratégie à distance ("La foi et le glaive") que je suis en train de disputer ces mois-ci en réseau, sur Internet. Intéressant, mais très prenant. Il m'arrive même d'y réfléchir dans mon sommeil...aaaaarrrrgh !

En fait,  c'est un choix. Le plaisir est ailleurs. Quant aux grands principes, ils restent très simples : le moral, la disposition, le soutien.


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

Eric de Gleievec

Eric de Gleievec
@SIR JACK a écrit:1813-1814 : les carottes étaient presques cuites

Et comme disait le Maître...


_________________
Si vis pacem, paranoïaque !

Quelques figurines "pas pour jouer".

Le Marquis35

Le Marquis35
Et ils sont où mes 24 jaegers et mon bataillon de grenadiers hongrois statut garde? Hein? parce qu'ils seront là pour asticoter les fesses des mangeurs de grenouille vendredi...comptez zy bien!!!

http://blogdumarquis.canalblog.com/

cvenant56

cvenant56
Tu voudrais commencer à quelle heure vendredi ?

http://langoelan.canalblog.com/

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum