...Forum de joueurs et joueuses d'aventures de figurines historiques et fantastiques, en Bretagne et ailleurs.

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Règles « Argad ! » » Règles optionnelles et avancées » C'est pas tout ça, mais c'est quand qu'on bouffe ?

C'est pas tout ça, mais c'est quand qu'on bouffe ?

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Eric de Gleievec

Eric de Gleievec
Alors oui, j'ai en tête une idée de règle optionnelle qui pourrait être sympa et utile surtout pour le jeu en campagne, afin de gérer la faim et l'alimentation de façon simple et cohérente.

Cette règle pourrait à court terme déboucher sur la gestion de l'élevage et de l'agriculture, toujours dans l'idée de jouer en campagne, et de ne pas se prendre trop la tête non plus ! Et bien sûr, cela resterait une règle optionelle.

Pour commencer, la toute première notion dont j'ai eu l'idée : le Point de Faim (PF).

Le point de faim est l'unité de base de cette règle d'alimentation. Pour survivre, un personnage doit absorber au minimum un point de faim par jour.

J'avais pensé à une échelle comme celle-ci :

1 Kg de pain > 1 PF
500 g de viande ou de poisson > 1 PF

Etc etc.

Les troupes pourraient donc se constituer des stocks par le commerce ou le pillage, ou en vivant sur le travail des paysans qu'ils « protègent »... et en plus ça peut donner de bonnes idées de scénario, et motiver les objectifs de pillage !
A mon avis ça ne sera pas très compliqué d'élaborer rapidement une règle simple, tout en tableaux. En restant sur des denrées de base.

Par exemple un cochon adulte de 300 kg doit fournir environ 200 kg de viande consommable > 400 PF > 20 jours de nourriture pour une troupe de 20 soldats.

Autre exemple : il faut 1 kg de blé pour produire 1 kg de pain (et aussi un moulin et un four, qui prennent à ce moment toute leur importance dans le fief ou le casernement où vit la troupe), il faudrait alors déterminer quel est le rendement moyen à l'hectare, et de combien d'hectares cultivables dispose la troupe (et aussi combien de paysans à même de travailler la terre), de là on pourrait déduire les ressources en pain pour l'année. Etc etc.

Donc si cette idée vous plait, ça me fera plaisir de travailler dessus. Et bien sûr votre aide et vos suggestions seront les bienvenues.

Attention, on reste dans un système simple : tant de poids de telle denrée permet de survivre une journée et donne par conséquent 1 PF. On ne se lance pas dans les calories, le cholestérol, les indigestions, l'alimentation déséquilibrée cause de surpoids voire d'acné chez les sujets les plus jeunes, et le manque de variété dans les menus qui entraîne la lassitude des troupes et une baisse de moral conséquente (du moins, on ne s'y lance pas encore Wink ). Le but premier est de savoir si pendant les semaines ou mois qui s'écoulent entre deux parties, les soldats d'une troupe n'ont pas crevé de faim.

Qu'en dites-vous ?


_________________
Si vis pacem, paranoïaque !

Quelques figurines "pas pour jouer".

Ehouarn

Ehouarn
Hummm intéressant mais est-ce vraiment adapté à nos campagnes dont la durée dans le temps, au fil des épisodes peut être très distendue...

En revanche je trouve intéressant de donner des objectifs alimentaires lors de nos scénarios. Sous forme de céréales mais pourquoi pas de champs à moissonner (en fait il est plus intéressant d'attendre que les paysans fassent le boulot pour venir se servir ensuite cf. le film de Kurozawa, les sept samouraïs).
Pour ce qui concerne le bétail, il faut au contraire le prendre vivant, le plus difficile étant ensuite de le guider pour sortir de la zone géographique.

Il ne faut pas non plus sous estimer la soif des soudards et leur désir de boire de l'alcool. Et j'imaginerai bien une option imposant un jet de dé, pour savoir si des soldats en présence d'un tonneau ou de precieux flacons poursuivent leur chemin ou restent sur place afin de goûter le liquide qu'ils contiennent. En fonction du volume d'alcool disponible et du nombre de personnage, il faudrait un tirage pour déterminer s'ils reprennent la route ou restent se saouler... Passé un certain nombre de tours on pourrait considérer qu'ils sont bourrés, ce qui affecterait considérablement leurs capacités pour "un certain temps".

Cette option apporterait dans les parties ayant pour objectif la prise dune ville ou d'une zone géographique habitée une part d'incertitude très ludique dans la conduite des troupes d'envahisseurs... drunken 


_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !
http://www.biodanza56.fr

Patrice

Patrice
Admin
@Eric de Gleievec a écrit:gérer la faim et l'alimentation de façon simple et cohérente
Vu comme ça, ça serait davantage une aide de jeu (valable d'ailleurs quelle que soit la règle d'escarmouche choisie) qu'une règle optionnelle.

...Je dirais que c'est l'organisateur d'une campagne qui voit si ça lui serait utile ou  pas... Moi perso ça n'est pas dans mes préoccupations, mais si tu en as l'usage pour ta campagne guerre de 30 ans et que tu l'écris, ça pourra sûrement être utile à d'autres.

...et tiens ça me fait penser qu'il faudrait que je mette en page proprement le système de jeu économique Caraïbe que j'avais écrit y'a deux ans study , on me l'a déjà redemandé.

J'avais vaguement prévu d'ouvrir sur le site une page d'hébergement gratuit pour ceux qui veulent mettre en ligne des règles (ou portions de règles) perso.

@Eric de Gleievec a écrit:le Point de Faim (PF). Le point de faim est l'unité de base de cette règle d'alimentation. Pour survivre, un personnage doit absorber au minimum un point de faim par jour
Une suggestion : un nom comme ça, ça fait comptable hors du jeu. Pour rester dans l'aventure il vaut mieux un nom qui soit compréhensible du point de vue des personnages : une "journée de vivres", ou "un jour de bouffe", etc.

@Eric de Gleievec a écrit:le manque de variété dans les menus
...et l'intolérance au gluten... Laughing 

@Ehouarn a écrit:Et j'imaginerai bien une option imposant un jet de dé, pour savoir si des soldats en présence d'un tonneau ou de precieux flacons poursuivent leur chemin ou restent sur place afin de goûter le liquide qu'ils contiennent. En fonction du volume d'alcool disponible et du nombre de personnage, il faudrait un tirage pour déterminer s'ils reprennent la route ou restent se saouler... Passé un certain nombre de tours on pourrait considérer qu'ils sont bourrés, ce qui affecterait considérablement leurs capacités pour "un certain temps"
Le jet de moral (sous la classe) spécial pour un pillage, on le fait de temps en temps (mais c'est vrai que ce n'est plus écrit nulle part). Le jet d'ivrognerie...  Very Happy ...est tout-à-fait possible aussi, avec le même système simple habituel.  Twisted Evil


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Ehouarn

Ehouarn
@Patrice a écrit:
Le jet de moral (sous la classe) spécial pour un pillage, on le fait de temps en temps (mais c'est vrai que ce n'est plus écrit nulle part). Le jet d'ivrognerie...  Very Happy ...est tout-à-fait possible aussi, avec le même système simple habituel.  Twisted Evil

Ah ben oui simple et efficace comme une partie d'Argad!, j'aurai du y penser  Wink 

Et comment calculer le temps durant lequel ils sont bourrés et les effets de la cuite ?  C'est pas tout ça, mais c'est quand qu'on bouffe ? 599669 


_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !
http://www.biodanza56.fr

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum