...Forum de joueurs et joueuses d'aventures de figurines historiques et fantastiques et de wargames, en Bretagne et ailleurs.

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Règles « Argad ! » » La règle de base » Napoléonneries

Napoléonneries

4 participants

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1Napoléonneries Empty Napoléonneries Jeu 8 Fév 2018 - 18:53

Patrice

Patrice
Admin

Bon, les réflexions avancent…

Pour jouer à Argad ! dans un contexte napoléonien, si on veut rester très simple, on peut se contenter des habituelles différences de base : classe 4 pour l’élite, classe 3 pour la masse des soldats de ligne, classe 2 pour les recrues.

Mais tant qu'à évoquer cette époque… on va sans doute vouloir donner des capacités un peu plus détaillées à chaque sorte d’unité, comme une différence au tir.

Il y a déjà des éléments pour ça, dispersés dans plusieurs versions ou extensions de la règle. Ça va permettre de les exhumer, des les remanier et de les re-tester ! Notamment :

— Le bonus +1 à un seul dé quand on tire sur un groupe. Ça avait été testé en médiéval, mais abandonné car trop lourdingue à utiliser systématiquement. En le limitant à une fois par tour de jeu, ça peut valoriser le tir d'unités d'infanterie d’élite seulement (grenadiers…)

— Une règle sur les tireurs d'élite (qui comprend aussi la même histoire du +1 à un seul dé par tour de jeu, et peut être fusionnée avec le point ci-dessus) a déjà été testée, avec quelques tâtonnements, pour les archers elfes. Elle peut concerner les voltigeurs déployés en tirailleurs.
http://argad.1fr1.net/t1972-tir-d-elite#18447

— La masse des soldats de ligne classe 3 n'est pas (sauf les voltigeurs) entraînée à tirer autrement qu'en ordre serré au commandement ; donc en ordre serré ils tirent normalement, mais s'ils sont en bordel ils perdraient l'avantage de la règle des plusieurs 6
(ce point de règle a déjà été utilisé pour l'infanterie régulière en pirate 1700 ; pour tirer de près c'est moins pénalisant qu'un malus -1, mais c'est très pénalisant de loin).

— Les personnages classe 2 (recrues) ont toujours -1 au tir, ça c'est dans toutes les versions de la règle.

— La plupart des soldats napoléoniens sont entraînés à tirer en masse contre d'autres masses, quasiment sans viser (sauf les voltigeurs). Ils peuvent donc avoir un malus -1 quand ils tirent sur des isolés ou des tirailleurs déployés.

Tout ça fait déjà un petit ensemble cohérent et assez équilibré. Je vous rassemble tout ça dans un premier tableau générique…
…à tester et améliorer petit à petit…
...ensuite, chaque type d’unité pourra avoir sa petite fiche, pour ne pas avoir à chercher dans toutes ces différences pendant le jeu.

Si on utilise ces propositions, il vaut mieux que chaque joueur ou joueuse commande une troupe assez homogène
(c’est rôliste et réaliste : un officier de grenadiers ne commande pas des voltigeurs, et réciproquement)
…mais ça, je le dis tout le temps…


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

2Napoléonneries Empty Re: Napoléonneries Ven 9 Fév 2018 - 9:50

Ehouarn

Ehouarn

Bon moi je suis volontaire pour tester les régiments écossais Wink


_________________
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire !
http://www.biodanza56.fr

3Napoléonneries Empty Re: Napoléonneries Ven 16 Fév 2018 - 22:40

Patrice

Patrice
Admin

Pour les tableaux de tir des armes à feu (sans distinction d'unité des tireurs) voici déjà deux propositions de docs de référence :

— La fiche résumée habituelle, limitée pour les armes à feu aux plus courantes (fusil, mousqueton, pistolet) du dix-huitième et début dix-neuvième siècles. Pas de changement à ce qu'on avait déjà, sinon que la courte portée du mousqueton a été un peu améliorée :
http://www.argad-bzh.fr/argad/pdfs/fiche-fr-XVIIIe-napo.pdf

— Des tableaux de tir avec aussi d'autres armes à feu de la même période, moins fréquentes. Les portées des carabines rayées ont été revues (une version précédente 0/30/60/90 cm créait des effets de seuil un peu ridicules) :
http://www.argad-bzh.fr/argad/pdfs/argad-fr-tir-XVIIIe-napo.pdf

...en attendant la règle proposant des différence de qualité entre les troupes... en cours de finition... Napoléonneries 1761603549


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

4Napoléonneries Empty Re: Napoléonneries Ven 23 Fév 2018 - 13:03

Patrice

Patrice
Admin

La récente partie
http://argad.1fr1.net/t1984-ca-defouraille-a-langoelan#18558
a permis de dégrossir un peu les choses. Smile

Globalement ça marche ; je n'étais pas inquiet, ça marche à coups de fusils à silex en pirate donc ça doit marcher aussi à coups de fusils à silex en Napo ; mais il faut adapter autant que possible pour ressentir un peu l'impression de l'époque.

En cours de partie on a notamment admis quelques nouveaux ajustements :

— Le mouvement de l'infanterie en ordre serré reste à 12 cm, mais on admet que pour arriver au contact de l'ennemi dans le tour de jeu qui va se finir en mêlée il peut aller jusqu'à 16 cm (ce qui est le mouvement normal des soldats équipés).

— La cavalerie lourde se déplace à 36 cm au lieu de 40 cm ; elle peut se former en ordre serré (sa manière normale de combattre) dans ce cas son mouvement est 32 cm (sauf peut-être juste avant la mêlée comme ci-dessus) ce qui lui donne +1 de charge supplémentaire contre des montés ennemis en plus du bonus de charge habituel.

— Les voltigeurs déployés en tirailleurs peuvent traverser, ou être traversés, par une unité amie en ordre lâche ou serré mais dans ce cas, ni eux ni cette unité ne peut faire autre chose pendant le tour de jeu (ni tirer ni recharger ni être considérés immobiles). Je suppose que cette pénalité ne s'applique pas si des unités déployées en tirailleurs se croisent.

— Les tirailleurs ne peuvent pas accepter le contact avec une unité ennemie en ordre serré (...mais la règle habituelle leur permet de se regrouper en ordre lâche instantanément, on va regarder ça, éventuellement un test moral).

— Je n'ai pas utilisé la règle optionnelle sur les tirs d'élite individuels, qui semble un peu trop puissante pour les voltigeurs lambda individuels (je ne parle pas des Elfes en fantasy) et s'embrouille avec le tir d'élite par unité, je vais la réajuster un peu.

— On a eu un cas particulier où une unité française tirait en salve contre un écran de Rifles anglais déployés en tirailleurs avec une unité anglaise en masse juste derrière à la même portée (moyenne portée). Les tableaux napo en cours de test donnent -1 contre les tirailleurs (à moins d'être tirailleur soi-même). En principe un rôle de l'écran de tirailleurs est de protéger la masse amie qui est derrière, mais quand ils sont juste devant et tout près ça inciterait à la triche à une lecture un peu abusive de la règle : à moyenne portée les tirailleurs étaient touchés sur un 7 alors que l'unité juste derrière l'aurait été sur un 6. On a jugé que tous les 6 toucheraient un gars de l'unité serrée derrière, et les 7 un tirailleur. Ça a marché (un double 6 = un 6 et un 7, donc un mort de chaque). À vérifier dans d'autres cas analogues.

Il y aura aussi d'autres petites choses à vérifier...petit à petit...


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

5Napoléonneries Empty Re: Napoléonneries Mer 6 Avr 2022 - 15:13

Patrice

Patrice
Admin

Plusieurs suggestions qui avaient été faites et écrites pour la cavalerie XIXe siècle (et environs) ont été brièvement remises en page.

Cette page pourra être ajoutée au document de règles génériques sur la cavalerie déjà paru.

http://www.argad-bzh.fr/argad/pdfs/argad-fr-napo-cavalerie.pdf


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

6Napoléonneries Empty Re: Napoléonneries Ven 8 Avr 2022 - 2:28

SIR JACK

SIR JACK

Patrice a écrit:Plusieurs suggestions qui avaient été faites et écrites pour la cavalerie XIXe siècle (et environs) ont été brièvement remises en page.

Cette page pourra être ajoutée au document de règles génériques sur la cavalerie déjà paru.

http://www.argad-bzh.fr/argad/pdfs/argad-fr-napo-cavalerie.pdf

Tout cela me convient bien.
Pour les lanciers au combat, peut-être pourrait-on leur mettre un malus au deuxième tour s'ils restent en mêlée avec de la cavalerie classique. Cela, en raison de l'encombrement que peut représenter leur lance. Napoléonneries 967936
Je n'ai pas sous la main d'exemple particulier à citer à ce propos et je me demande d'ailleurs bien comment les lanciers en question procédaient et ce qu'ils faisaient de leur lance après un premier contact avec un ennemi armé d'un sabre. Je vais essayer de me renseigner.
Par contre, je sais que l'armée anglaise n'avait pas de lanciers, contrairement aux Russes, aux Prussiens, aux Autrichiens, aux Espagnols (qui ont même utilisé des gardiens de toros à Baïlen ! : les garrochistas)  , aux Français et aux Polonais.
Wellington estimait l'emploi de cette arme encombrant.

Cela étant, la lance a été utilisée par les Français pour deux usages pendant le 1er Empire : lutter à armes égales contre les cosaques de l'armée russe, mais également avoir "un fort impact pyschologique sur l'infanterie ennemie".
Au combat, dans l'armée napoléonienne, les lanciers accompagnaient en effet les charges de cavalerie lourde et servaient de flanqueurs. "Quand les cuirassiers chargeront des colonnes d'infanterie , les chevau-légers devront être placés sur les derrières ou sur les flancs pour passer dans les intervalles des régiments et tomber sur de l'infanterie lorsqu'elle est en déroute; ou s'i l'on a affaire à de la cavalerie, sur la cavalerie et la poursuivre l'épée dans les reins (ndlr : une dernière expression qui me parait bien mal choisie).

On a notamment vu cette dernière tactique être utilisée sur le champ de bataille de Waterloo lorsque les chevau-légers lanciers ont accompagné les cuirassiers et poursuivi les Scots Greys qui , après avoir mis en pièce l'infanterie française, avaient continué de manière inconsidérée leur charge vers les lignes ennemies. Ce qui avait valu au général William Ponsonby, commandant la Union brigade, de mourir percé de plusieurs coups de lance après que son cheval se soit embourbé. Pauv' bête.


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

7Napoléonneries Empty Re: Napoléonneries Dim 10 Avr 2022 - 12:57

Patrice

Patrice
Admin

Merci pour ces remarques. J'évite autant que possible de rajouter des couches de variantes contradictoires, mais dans le cas des lanciers la précision semble indispensable. Au Moyen Âge (règle d'origine) la plupart des cavaliers ont une lance (ceux qui ont un javelot peuvent tirer avant) et beaucoup de ceux qui attaquent en mêlée sont en mailles, donc tués sur 5 ou 6 au dé.

En XVIIIe ou XIXe siècle la plupart des gens sont en vêture légère, et contre une troupe de moyenne qualité (classe 3) munie de sabres, des lanciers adverses avec +1 de bonus de charge toucheraient en moyenne 4 fois sur 6... et le 5e reculerait... seul le 6e pourrait frapper. Ça ne colle pas du tout. Ne pas tenir compte du bonus de charge (contre de la cavalerie qui charge aussi) rééqulibre un peu le truc, puis la perte d'avantage de longueur aux tours suivants (où il est possible que certains continent au sabre... ou parent avec leur lance...etc.)

Et j'ai lu je ne sais plus où qu'il est arrivé que des lanciers, face à de l'infanterie dont la poudre était mouillé de pluie, prennent l'avantage rien qu'en venant tranquillement (sans charger) les piquer et les menacer avec plus d'allonge.

SIR JACK a écrit:si l'on a affaire à de la cavalerie, sur la cavalerie et la poursuivre (...) On a notamment vu cette dernière tactique être utilisée sur le champ de bataille de Waterloo lorsque les chevau-légers lanciers ont accompagné les cuirassiers et poursuivi les Scots Greys qui , après avoir mis en pièce l'infanterie française, avaient continué de manière inconsidérée leur charge vers les lignes ennemies. Ce qui avait valu au général William Ponsonby, commandant la Union brigade, de mourir percé de plusieurs coups de lance après que son cheval se soit embourbé.

Ééééh, oui...  Surprised  ici :



SIR JACK a écrit:l'armée anglaise n'avait pas de lanciers

Je ne sais pas pourquoi ils ont décidé plus tard d'en avoir, à l'époque de Napoléon III, utilisés pendant la guerre de Crimée.


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

8Napoléonneries Empty Re: Napoléonneries Dim 10 Avr 2022 - 20:25

Eric de Gleievec

Eric de Gleievec

Patrice a écrit:où il est possible que certains continent au sabre...
C'est très bien ; mais qu'en est-il des incontinents ?


_________________
La guerre, c'était mieux avant.

Si tu crois que la violence n'est pas la solution à tous les problèmes, c'est peut-être simplement que tu n'as pas frappé assez fort.

9Napoléonneries Empty Re: Napoléonneries Dim 10 Avr 2022 - 22:11

SIR JACK

SIR JACK

Patrice a écrit:

Je ne sais pas pourquoi ils ont décidé plus tard d'en avoir, à l'époque de Napoléon III, utilisés pendant la guerre de Crimée.

La Garde Impériale, qui avait été dissoute en 1815, a été rétablie par Napoléon III en 1854, avec des cuirassiers et des guides. Un an plus tard, quatre régiments de cavalerie y ont été ajoutés, dont un régiment de lanciers.
Celui-ci a assuré la sécurité des chefs d'Etat étrangers reçus en France. Il a également participé à la campagne d'Italie (présence non combattante à Solférino en 1859).
Les lanciers de la Garde se sont par ailleurs battus en 1870 contre la cavalerie prussienne en Moselle. Un combat au cours duquel ils ont été attaqués par des dragons... français qui les avaient confondus avec des ulhans.
Millediou und palsembleu! Où sont passées mes bésicles ?

Des régiments de lanciers (7e et 8e notamment ) ont également stationné en France pendant le second Empire. Pour le moment, je n'en trouve pas de trace en Crimée ( plutot des Chasseurs d'Afrique) . Mais j'ai peut être insuffisamment cherché.


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

10Napoléonneries Empty Re: Napoléonneries Lun 11 Avr 2022 - 0:24

Patrice

Patrice
Admin

Eric de Gleievec a écrit:
Patrice a écrit:où il est possible que certains continent au sabre...
C'est très bien ; mais qu'en est-il des incontinents ?

"Continuent" ! Laughing Laughing

SIR JACK a écrit:je n'en trouve pas de trace en Crimée (plutot des Chasseurs d'Afrique)

Non non je parlais des lanciers anglais, en Crimée.



Et pour la règle du jeu... ça devrait être à peu près le même emploi je suppose (?)


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

11Napoléonneries Empty Re: Napoléonneries Lun 11 Avr 2022 - 1:17

SIR JACK

SIR JACK

Oups ! Effectivement. D'autant plus que l'usage qu'ils en ont fait (charge de la brigade légère) a été pour le moins curieux.


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

12Napoléonneries Empty Re: Napoléonneries Mar 12 Avr 2022 - 13:33

Patrice

Patrice
Admin

SIR JACK a écrit:l'usage qu'ils en ont fait (charge de la brigade légère) a été pour le moins curieux.

Oui... avec des facteurs peu pris en charge par les règles de jeu, comme l'inimitié entre les généraux, et issus de la haute noblesse plus que nommés pour leurs compétences ; et les ordres mal transmis oralement par le capitaine Nolan qui rêvait de belles charges, qui a évité le conseil de guerre en étant tué tout de suite (peut-être au moment où il tentait trop tard d'expliquer l'erreur, comme on voit dans la vidéo.)

...Sans ajouter que la mère dudit Nolan était italienne, ce que certains historiens anglais ont cité comme circonstance aggravante de son manque de sérieux britannique...
Rolling Eyes


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum