...Forum de joueurs et joueuses d'aventures de figurines historiques et fantastiques, en Bretagne et ailleurs.

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Époques » XVIe et début XVIIe » Rien ne sert de courir (petite démo Argad fin XVIe)

Rien ne sert de courir (petite démo Argad fin XVIe)

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Patrice

Patrice
Admin
Une petite partie jouée samedi, au festival Ferrer en jeux, sur le thème de la Ligue en Bretagne dans les années 1590.

Il y avait trois joueurs, un pour chaque faction en mouvement (Ligueurs, Royaux, Anglais) et un MJ. Ce petit scénario pourra facilement être réutilisé pour des parties d'initiation, avec quelques variantes.

L'auberge et ses dépendances, au premier plan, sont occupés par une poignée d'Espagnols qui y rassemblent ce qu'ils trouvent dans les environs comme vivres et richesses.





Quelques personnages portant des coffres ou des sacs font leur apparition à l'autre bout de la table. Ce sont des Ligueurs avec les produits de leurs pillages, qui vont chercher à rejoindre leurs alliés à l'auberge... espagnole en échappant aux Royaux et aux Anglais.

La route principale passe par une digue à marée.



Sur la colline, quelques Royaux les suivent de loin.



Plus loin dans la plaine, un groupe d'Anglais.



Les Ligueurs sont retardés un court moment par trois partisans du roi, pendant que quelques flèches anglaises commencent à voler autour d'eux. Ce court retard permet aux plus rapides des Anglais de les rejoindre à la course (les deux personnages un peu en arrière du groupe, près de l'entrée du champ).





Dans les combats qui s'ensuivent, l'officier ligueur (écharpe verte) est blessé. Désormais incapable de courir aussi vite que ses hommes, il finit par succomber sous le nombre après avoir occis plusieurs adversaires.



Alertés par les tirs d'arquebuses, les Espagnols de l'auberge (maniés par le MJ) s'activent à préparer leur défense. Parmi eux, un moine semble connaître le maniement d'un pierrier.



Remarquer, dans le champ à gauche de l'image, leur réserve de saucisson.



Apercevant un mouvement tournant de quelques Royaux qui cherchent à couper la route de la digue, les trois Ligueurs survivants – juste assez nombreux pour porter le gros sac et les deux coffres – empruntent une barque pour traverser l'aber.



Ils parviennent ainsi à rejoindre leurs alliés espagnols (le joueur ligueur prend alors le contrôle de ceux-ci).



Cela ne décourage pas les Royaux et les Anglais, qui se lancent à l'assaut par plusieurs côtés...



Pas de quartier ! Et quasiment tout le monde succombe dans les combats acharnés qui s'ensuivent.

Finalement, les Espagnols triomphent (et gardent le trésor de leurs alliés Ligueurs, tous morts ainsi que leurs ennemis anglais et royaux).

Olé ! Les trois soldats espagnols survivants et les servantes de l'auberge fêtent la victoire au premier étage, tandis que le moine, laissé tout seul dehors, prie en astiquant son canon.


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Patrice

Patrice
Admin
L'ami Finrod vient de m'envoyer une photo de la belle arbalétrière blonde au moment où elle s'élance à la poursuite des fuyards aux côtés des Anglais.


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

SIR JACK

SIR JACK
Curieux comme je suis, je n'ai pas pu m'empêcher de prendre une photo des réjouissances finales organisées à l'étage de l'auberge entre les servantes et les soldats espagnols.
Excusez le léger flou. J'avais les mains qui tremblaient d'émotion en découvrant cette scène armorico-ibérique d'un érotisme torride.


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

Luc

Luc
Sympa. Very Happy

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum