...Forum de joueurs et joueuses d'aventures de figurines historiques et fantastiques, en Bretagne et ailleurs.

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Époques » XVIIIe siècle » Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons

Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas  Message [Page 9 sur 11]

201Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Lun 29 Juil 2019 - 21:36

cvenant56

cvenant56
Pas mal du tout. Tu peux trouver plein de drapeau révolutionnaire sur Warflag si ça t'intéresse mais il faut les redimensionner avant de les imprimer. C'est un peu galère si on maitrise pas bien les logiciels de traitement d'image et de texte.

http://langoelan.canalblog.com/

202Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Lun 29 Juil 2019 - 22:27

Eric de Gleievec

Eric de Gleievec
Je viens de trouver le drapeau de la 17ème demi-brigade (j'ai un bouquin où ils sont presque tous représentés), alors suivant l'époque : soit il est très beau mais différent du tien ; soit il est exactement comme le tien.

Tout dépend de l'année que vous jouez, en fait.


_________________
Si vis pacem, paranoïaque !

Quelques figurines "pas pour jouer".

SIR JACK

SIR JACK
@Eric de Gleievec a écrit:Je viens de trouver le drapeau de la 17ème demi-brigade (j'ai un bouquin où ils sont presque tous représentés), alors suivant l'époque : soit il est très beau mais différent du tien ; soit il est exactement comme le tien.

Tout dépend de l'année que vous jouez, en fait.

Si tu peux faire une photo avec capture d'écran, je t'en serai éternellement reconnaissant


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

Eric de Gleievec

Eric de Gleievec
OK mais demain.


_________________
Si vis pacem, paranoïaque !

Quelques figurines "pas pour jouer".

kiyomori

kiyomori
@Eric de Gleievec a écrit:Je viens de trouver le drapeau de la 17ème demi-brigade (j'ai un bouquin où ils sont presque tous représentés), alors suivant l'époque : soit il est très beau mais différent du tien ; soit il est exactement comme le tien.

Tout dépend de l'année que vous jouez, en fait.

Il peut également être différent en fonction du bataillon. Et dans ce cas de figure il me semble qu'il s'agisse du 1er.
Pour le 2ème c'est peut-être :

Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 17e_de10

Sur un tout autre plan je cherche celui de la 170e demi-brigade si vous possédez une image elle serait la bienvenue...

http://170infanterie.canalblog.com/

206Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Mar 30 Juil 2019 - 11:05

Patrice

Patrice
Admin
@cvenant56 a écrit:il faut les redimensionner avant de les imprimer. C'est un peu galère si on maitrise pas bien les logiciels de traitement d'image et de texte.

Un copier-coller sur une page OpenOffice/NeoOffice (ou autre) et ça se fait assez facilement, recto-verso et tout.


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

207Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Mar 30 Juil 2019 - 11:51

SIR JACK

SIR JACK
Waouh ! Grand merci, Kiyomori et Patrice !

Tant qu'on y est, si quelqu'un a d'autres docs de drapeaux,  j'ai vu que la 15e demi-brigade commandée par le général Balthazar Romand s'est également battue à Quiberon.
Une partie de ses soldats a notamment été chassée de la butte Saint Michel par les chouans de Tinténiac et de Rohu. Cette demi-brigade était également présente à Sainte Barbe.

Par ailleurs, j'aimerais dénicher le drapeau ( si du moins elle en avait un) de la garde territoriale de Quimperlé qui avait été formée en colonne mobile pour combattre les chouans à cette époque. Cette unité était commandée par un noble, ancien officier de marine, M. de Chefdubois de Kerguyomar.
Elle faisait partie de la brigade de réserve commandée par le général Meunier qui, étant colonel, avait été promu à ce grade par Hoche.

A Quiberon, outre la brigade du général Valleteaux, on trouvait également celles des généraux Lemoine ( ou Le Moyne, qui a occupé Sainte Barbe et commandait la division de Rennes) , du général Drut  et de l'adjudant-général Evrard.
J'ignore pour le moment de quelles unités elles étaient composées et donc quels étaient leurs drapeaux.

La brigade du général Humbert doit y être ajoutée. Elle constituait l'avant-garde des Républicains  et se composait du 2e bataillon de tirailleurs, du 1er bataillon d'infanterie légère de Nantes, ainsi que du 4e bataillon de l'Orme.

On trouvait aussi des cannoniers gardes-côtes (dont ceux de la division de Quimperlé), et des artilleurs, ainsi que des chasseurs à cheval venus de Lorient.

Ces troupes faisaient partie de l'armée des Côtes de Brest

Source (entre autres) : "1795 - Quiberon ou le destin de la France" par Patrick Huchet (ed. Ouest France) que Charles m'a prêté. Ce qui me permettra, lorsque je lui rendrai son bouquin, de lui remettre aussi des jetons et un autre chouan oubliés chez moi. Paysan "blanc" que j'ai, comme il se doit , longuement et durement interrogé dans mon sous-sol afin de connaître les prochaines intentions du joueur adverse. Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 635246


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

SIR JACK

SIR JACK
Les dragons de Lorient, créés en 1789 par les bourgeois de la cité bretonne, vont bientôt arriver sur les tables.
Détails sur mon blog en délire : https://dunapodanslair.blogs.fr/

Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Dsc_0922


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

cvenant56

cvenant56
@SIR JACK a écrit:Source (entre autres) : "1795 - Quiberon ou le destin de la France" par Patrick Huchet (ed. Ouest France) que Charles m'a prêté. Ce qui me permettra, lorsque je lui rendrai son bouquin, de lui remettre aussi des jetons et un autre chouan oubliés chez moi. Paysan "blanc" que j'ai, comme il se doit , longuement et durement interrogé dans mon sous-sol afin de connaître les prochaines intentions du joueur adverse. Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 635246

Arrgh! Dis lui bien que s'il parle il sera fusillé! Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 635246

http://langoelan.canalblog.com/

210Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Mar 13 Aoû 2019 - 20:50

cvenant56

cvenant56
https://www.karwansaraypublishers.com/wssnews/french-revolutionary-war-british/

De nouvelles figurines d'anglais pour les guerres révolutionnaires! Ça aurait pu servir pour Loyal Émigrant et Damas...
J'en profite pour annoncer que j'attends les figurines avec lesquelles je realiserai le dernier régiment d'infanterie de l'armée des émigrés : le régiment de Rohan-Montbason (Rohan tout court pour les intimes). Very Happy

http://langoelan.canalblog.com/

211Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Mar 13 Aoû 2019 - 21:08

Eric de Gleievec

Eric de Gleievec
Tant que ça n'est pas Rohan-Soubise...


_________________
Si vis pacem, paranoïaque !

Quelques figurines "pas pour jouer".

212Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Mar 13 Aoû 2019 - 22:48

Ehouarn

Ehouarn
@SIR JACK a écrit:M. de Chefdubois de Kerguyomar.

Un nom bien étrange, très vraisemblablement la francisation du nom Breton Penhoet (contraction de Penn ar c’hoat = le bout voire le « chef » du bois)

La même démarche avait conduit la famille Auffret du Cosquer (graphie déjà francisée de kozh ker = le vieux hameau ou « ville » qui désigne également des hameaux dans la partie gallophone de Bretagne) à se faire renommer Auffret de la vieuville.

Ici Kerguyomar a été conservé car faisant probablement référence à un lieu bien identifié géographiquement, quand pour les Auffret qui résidaient sur les bords de l’Ellé, pratiquement dans la ville de Quimperlé, le Cosquer ne devaient être qu’une localisation plus lointaine... ou plus imprécise tant le nombre de lieux-dits ainsi dénommés sont nombreux en zone brittophone.
Cosquer est aussi un nom de famille assez répandu aujourd’hui.

Bon oui je m’éloigne du sujet mais je trouve ça assez intéressant de voir que pour embrasser les idéaux républicains, il fallait se démarquer de la langue vernaculaire du (bas) peuple, le Breton.
Et de fait, tout le monde sait que la bourgeoisie fut la grande gagnante de la révolution !


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

213Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Mar 13 Aoû 2019 - 23:23

Patrice

Patrice
Admin
@Ehouarn a écrit:je trouve ça assez intéressant de voir que pour embrasser les idéaux républicains, il fallait se démarquer de la langue vernaculaire du (bas) peuple, le Breton.

Oui souvent, malheureusement. Mais ce n'était pas toujours le cas... 14 frimaire an II (4 décembre 1793)

Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Affiche-rc3a9volu

https://amismuseebretagne.com/2018/11/03/6-octobre-2018-au-musee-de-bretagne-une-rare-et-curieuse-affiche-revolutionnaire/


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

Ehouarn

Ehouarn
Ah oui effectivement mais voici ce que dit l’article en suivant le lien :

L’objectif n’est pas de favoriser les langues régionales, mais de contrer la propagande contre-révolutionnaire et religieuse qui se fait en breton (surtout le breton du Trégor) afin de mieux toucher les populations locales. La recension des textes en breton de cette période donne 138 pro-révolutionnaires et 115 contre-révolutionnaires, ceux-ci souvent trouvés sur les personnes arrêtées. Mais dès le 27 janvier 1794 – c’est la Terreur – un nouveau décret impose le français : d’après le conventionnel Barère, le fédéralisme et les patois parlent contre-révolutionnaire. Mieux vaut écrire que traduire, et si la population n’est pas capable de lire le français, qu’on envoie des instituteurs partout dans le pays. Le 4 juin 1794, l’abbé Grégoire, celui-là même qui a contribué à la fin de l’esclavage, fait un rapport sur les moyens d’éradiquer les langues régionales, celles-ci ne pouvant pas, selon lui, restituer les idées de la Révolution. Seule l’unité de langue peut faire l’unité de la république.

Un idéal républicain encore en oeuvre aujourd'hui cop2

Allez je veux voir une seule tête Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 2073818521


_________________
En essayant continuellement on finit par réussir. Donc, plus ça rate, plus on a de chance que ça marche.
http://www.biodanza56.fr

215Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Mer 14 Aoû 2019 - 23:07

SIR JACK

SIR JACK
Dans un tout autre registre et pour revenir aux drapeaux des belligérants, voici les premiers modèles de drapeaux de l'infanterie française adoptés en 1791 par l'Assemblée nationale et dessinés par Challiot de Prusse. Ce peintre du Roi a continué à travailler sur les emblèmes nationaux jusque sous le 1er Empire.

Plus de d'explications à lire sur mon blog en délire dans le cadre d'une réponse apportée à un fidèle lecteur : https://dunapodanslair.blogs.fr/

Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Dan10


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

216Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Mer 14 Aoû 2019 - 23:30

Patrice

Patrice
Admin
@SIR JACK a écrit:drapeaux de l'infanterie française adoptés en 1791

Shocked Shocked Ah oui... merci pour l'info.

C'est vrai qu'en 1791, deux ans après la prise de la Bastille, on était encore en monarchie (on finirait par l'oublier)...

La cravate tricolore accolée à des drapeaux à fleurs de lys, c'est assez rigolo en effet (ou plutôt, ça remet les choses en perspective historique).


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

217Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Sam 17 Aoû 2019 - 13:04

SIR JACK

SIR JACK
Appréciez le regard hautain. Il est vrai que ça rigole pas avec ces pékins là !
Quelques officiers royalistes viennent de débarquer sur les plages de Quiberon au milieu d'une foule de bougres et de "rustauds".
A lire, comme d'hab, sur mon blog en délire : https://dunapodanslair.blogs.fr/

Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 P1180615


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

cvenant56

cvenant56
On trouve sur le lien ci dessous une description très précise des infrastructures autour du fort de Penthièvre. Et cela confirme ce que j'avais lu dans plusieurs livres et mémoires de combattants de Quiberon: il s'agit bien d'un camp retranché et non d'un simple fort. L'isthme était entièrement fermé par une ligne de retranchement avec chemin couvert et reliait le fort à l'est et la redoute d'artillerie à l'est.

http://patrimoine.bzh/gertrude-diffusion/dossier/fort-et-camp-retranche-de-penthievre-saint-pierre-quiberon/d431d3ed-89ce-4d41-9dbd-4e06a05e3081

http://langoelan.canalblog.com/

219Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Ven 30 Aoû 2019 - 21:18

SIR JACK

SIR JACK
@cvenant56 a écrit:On trouve sur le lien ci dessous une description très précise des infrastructures autour du fort de Penthièvre. Et cela confirme ce que j'avais lu dans plusieurs livres et mémoires de combattants de Quiberon: il s'agit bien d'un camp retranché et non d'un simple fort. L'isthme était entièrement fermé par une ligne de retranchement avec chemin  couvert et reliait le fort à l'est et la redoute d'artillerie à l'est.

http://patrimoine.bzh/gertrude-diffusion/dossier/fort-et-camp-retranche-de-penthievre-saint-pierre-quiberon/d431d3ed-89ce-4d41-9dbd-4e06a05e3081

Si je comprends bien ce plan des projets envisagés en 1797-98, cela reviendrait donc à dire que  le "fort" situé à l'Ouest en bordure des falaises rocheuses et la redoute située à l'Est (dont on voit encore les traces du rempart aujourd'hui) étaient reliés en 1795 par une palissade dont on parle dans certains ouvrages.


Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Fort_210

Quant au fameux "chemin couvert", il s'agissait d'un espace plat surplombé par une surélévation du terrain. Surélévation qu' une poterne et une autre palissade fermaient sur l'un de ses flancs comme le laisse penser la gravure ci-dessous. Qu'en penses-tu ?

Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Potern10



Dernière édition par SIR JACK le Ven 30 Aoû 2019 - 21:56, édité 5 fois


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

220Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Ven 30 Aoû 2019 - 21:47

Eric de Gleievec

Eric de Gleievec
Et la tyrolienne, vous comptez la représenter comment ?

Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 1381972_10176304-spqpompier3-20110725-v117f


_________________
Si vis pacem, paranoïaque !

Quelques figurines "pas pour jouer".

221Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Ven 30 Aoû 2019 - 22:18

SIR JACK

SIR JACK
@Eric de Gleievec a écrit:Et la tyrolienne, vous comptez la représenter comment ?

Ben, comme elle existait déjà à l'époque. Quelle drôle de question.

Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Tyr10


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

222Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Sam 31 Aoû 2019 - 11:37

SIR JACK

SIR JACK
D'autres cartes permettent de retrouver les endroits où les chouans et les émigrés ont été fusillés à Vannes en 1795 après le débarquement de Quiberon, entre autres lieux d'exécution.

Un article paru cette année dans "L'écho de Kerdel", le bulletin de l'association "Pierre Guillemot roue Begnen" en parle.

Il rappelle que les condamnés ont été passés par les armes :

- Dans les jardins de la Garenne qui font face aux remparts Est de la ville. Une plaque y est de nos jours apposée sur un mur. Au moins 28 personnes y ont exécutées , dont Pierre Guillemot, le comte de Sombreuil et Mgr de Hercé.


- Dans une prairie située près du village du Bondon, qui se trouvait au nord-ouest de la ville.
Le peloton d'exécution était composé de volontaires du bataillon du Var. Selon un auteur, la fusillade s'est déroulée " dans des conditions de sauvagerie inouïe" qui ont choqué la population. De jeunes Vannetais, qui avaient déserté la Garde nationale pour rejoindre les chouans, se trouvaient parmi les condamnés.
Au moins 54 personnes ont été tuées à cet endroit.

Voici une carte indiquant le village du Bondon, ainsi que les jardins de la Garenne

Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Bondon10


Voici les mêmes lieux aujourd'hui

Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Rue_du10

- A l'Hermitage, un lieu-dit qui se trouvait vers l'emplacement actuel du Palais des expositions (au moins 77 personnes y ont été fusillées)

-  A Larmor où l'on a dénombré au moins 35 fusillés.

Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Hermit10

Par contre, comme le signale l'association Pierre Guillemot, en dépit d'un "légende tenace",  la pointe de Conleau, dite des Emigrés, n'aurait pas connu d'exécutions.

Il faut savoir qu'après la chute de Napoléon 1er, une partie des ossements des condamnés a été transportée au séminaire du Mené puis à la cathédrale de Vannes où une plaque noire signale aujourd'hui leur présence.
L'identification des corps, qui avaient été jetés dans une fosse commune puis entassés dans des cercueils, s'est avérée impossible quand on les a amenés là. Les soldats des pelotons d'exécution avaient en effet pris "l'habitude de récupérer les vêtements des fusillés".
Une guerre civile n'a rien d'angélique.

Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Fusill10


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

223Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Sam 31 Aoû 2019 - 13:39

cvenant56

cvenant56
Pour le fort je vais essayer une idée lancée par Ehouarn: l'impression 3d. Comme je maitrise plutôt bien la modélisation 3d ça devrait le faire. Mais ca peut prendre un petit moment. On verra bien...Si je galère trop on fera la méthode traditionelle! Very Happy

http://langoelan.canalblog.com/

224Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Sam 31 Aoû 2019 - 15:37

SIR JACK

SIR JACK
Bonne idée. Mais quel est ton avis sur la palissade ?


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

225Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Empty Re: Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons le Sam 31 Aoû 2019 - 18:11

SIR JACK

SIR JACK
Des Vendéens et des républicains en cours de réalisation et en précommande.
J'ai contacté le gars pour en savoir un peu plus sur les prix. Car son site n'est pas très explicite.

http://www.emperortoadsemporium.co.uk/

Quiberon, sa côte, ses chouans, ses bastons - Page 9 Vendzo10


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

Revenir en haut  Message [Page 9 sur 11]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum