...Forum de joueurs et joueuses d'aventures de figurines historiques et fantastiques, en Bretagne et ailleurs.

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

An Argader » Époques » XIXe siècle » DU PLOMB DANS LE BORTCH

DU PLOMB DANS LE BORTCH

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1DU PLOMB DANS LE BORTCH Empty DU PLOMB DANS LE BORTCH le Mar 14 Aoû 2018 - 23:43

SIR JACK

SIR JACK
1812. Napoléon a l'idée saugrenue d'aller enseigner le casatchok aux armées de l'empereur Alexandre.

Mal lui en prend. L'ennemi ne cesse de se dérober face à l'avance de la Grande Armée.
Ce qui ne l'empêche pas, chaque fois que l'occasion se présente, de multiplier les coups de main contre les convois français.

Quelque part du côté de Smolensk, l'un de ces convois progresse justement avec prudence entre isbas et forêts de bouleaux.
Encadrés par quelques unités de cavalerie légère, des bataillons d'infanterie placés sous le commandement du bouillant général Charles de Vienzydonc, un jeune officier vannetais formé à la rude école des gendarmes à pied, sont chargés de protéger une carriole au précieux contenu.

Celle-ci transporte la paie de  la division, mais aussi de quoi régaler en vodka tout un corps d'armée ainsi qu'un étrange coffret.
Vienzydonc a en effet décidé d'y conserver les oreilles des premiers généraux ruskofs surpris dans leur sommeil d'ivrognes et faits prisonniers lors de l'avancée des troupes napoléoniennes.
Une rareté que le galonné compte bien monnayer à prix d'or lors de son retour en Morbihan.

Cerise sur le gâteau, ou plutôt cornichon sur le bortch, la carriole est conduite par Anna Pavlova Semenovskaia y Corazon, une cantinière peu farouche, fruit des amours d'un pope et d'une vendeuse de tapas ayant suivi un régiment espagnol jusque dans les lointaines steppes de Russie.

Du pognon, du jaja, une nana et des esgourdes patriotiques… Il n'en faut pas plus pour attirer comme des mouches tous les cosaques du coin.
C'est le récit de cet atroce épisode de l'épopée napoléonienne, curieusement méconnu par des générations d'historiens, que je m'en vais vous conter à l'aide de quelques figs 28 mm.


Mais … plantons d'abord le décor.
Dans la plaine, le convoi français (à l'arrière plan) a pour mission de traverser la table de part en part.
Sournoisement planquées derrière un gué et une colline, trois brigades ruskofs attendent son passage pour lui sauter  sur le rable.
Leur arrivée est progressive : une brigade au premier tour de jeu, une seconde au deuxième tour, une autre encore au troisième.
Sachant que des renforts de cavalerie peuvent être mis en branle à partir du 4e tour si le sort (donc un perfide jet de dé) leur est favorable .
1-2 au dé : bernique, makache et peau de balle, ça rentre pas tout de suite.
3-4, un peu  de patience mon pote, ça arrivera le tour d'après.
5-6: bingo ! T'as du bol.Tout déboule illico sur la table.

DU PLOMB DANS LE BORTCH P1160819

Tour 1 : Dès que les franchouillards bougent un orteil, la première brigade moujik commence à franchir le gué
DU PLOMB DANS LE BORTCH Dsc_1510

Inquiétée par les régiments de chasseurs à cheval et de cosaques qui s'avancent vers elle, l'infanterie française  forme un carré et une ligne.
La précaution est inutile. Car ce n'est pas la cavalerie qui va lui tomber dessus, mais une bonne grosse masse d'infanterie.
Porca miseria !  Va y avoir de la friture sur la ligne

DU PLOMB DANS LE BORTCH Dsc_1512

Remonté comme une horloge du quartier Saint Patern, le fougueux Charles de Vienzydonc ne s'en laisse pas conter pour autant. Il décide de charger les biffins avec un régiment de chasseurs à cheval.
Sa tactique est simple : retarder le plus possible l'avance ruskof pour permettre au convoi de passer.

DU PLOMB DANS LE BORTCH Dsc_1513


Las ! L'assaut des cavaliers franchouillards va se heurter à un mur de feu russe : celui de l'infanterie, comme celui d'une batterie d'artillerie de 6 livres qui attend son heure sur une colline.
T'en veux du plomb dans le bortch ? En vl'a !
Quant à l'infanterie napoléonienne, qui s'est reformée en ligne, elle va subir la charge des autres bataillons moujiks. Bref, ça commence à chauffer dur dans la toundra

DU PLOMB DANS LE BORTCH Dsc_1514

Tandis que les premières unités napoléoniennes découvrent le goût de la fricassée de voltigeurs et du salmigondis de grenadiers (façon Vladivostok), le convoi français continue toutefois d'avancer et les Russes de débouler .
Leur troisième brigade entre en scène.
Une batterie d'artillerie française va essayer à son tour de freiner leur avance en prenant position sur une colline.

DU PLOMB DANS LE BORTCH Dsc_1515

Puis, à l'autre extrémité de la table, c'est au tour des renforts de cavalerie d'entrer en jeu.
Les Russes ont eu du bol. Leurs hussards et leurs cosaques ont eu la main heureuse au dé.
Ils entrent tout de suite sur la table. Un tour avant les franchouillards.
Qu'à cela ne tienne. Le combattif général Charles de Vienzydonc ne se laisse toujours pas impressionner. Il continue à se battre comme un beau diable, bien décidé à contrer les déferlantes ruskofs.

DU PLOMB DANS LE BORTCH Dsc_1516

Du côté des amateurs de blinis, les charges succèdent en effet aux charges pour essayer de faire céder le mur édifié, bataillon après bataillon, par les Français afin de protéger le flanc droit du convoi.
DU PLOMB DANS LE BORTCH Dsc_1517

DU PLOMB DANS LE BORTCH Dsc_1519


La pression russe finit même pas obliger tout un régiment de hussards français, envoyé un peu imprudemment au diable Vauvert, à faire demi-tour pour tenter de renforcer la digue défensive française
DU PLOMB DANS LE BORTCH Dsc_1520

Cette manœuvre tardive ne va cependant pas empêcher un parti de cosaques de passer entre les mailles du filet et de s'approcher dangereusement du convoi.
Ce dernier est en effet bloqué par un bataillon français mis en désordre par les assauts russes.
Acré milliard ed'vingt de diousse ! Ca bouchonne chez les amateurs de calendos. La messe est quasiment dite.
Anna Pavlova Semenovskaia y Corazon s'apprête à voir sa vertu être outragée, le pognon raflé, la vodka sirotée et - bien pis encore - les oreilles des généraux ruskofs boulottées par ces morfals de cosaques qui ne se sont rien mis sous la dent depuis le matin. Ah ! les goinfres !

Cela dit, un coup de chapeau au général Charles de Vienzydonc qui, tout en découvrant la règle ("Vive l'empereur") a donné bien du fil à retordre aux Ruskofs dans un scénario réputé fort ardu pour les Français.
Pour d'autres bastons, ça promet bien des gnons et des saignements de nez. Raaaah lovely !  

DU PLOMB DANS LE BORTCH P1160820


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

2DU PLOMB DANS LE BORTCH Empty Re: DU PLOMB DANS LE BORTCH le Mer 15 Aoû 2018 - 9:12

cvenant56

cvenant56
Ouuuaaah tas été rapide pour faire le compte-rendu! Un grand merci pour cette partie qui été vraiment géniale et mémorable ☺️ t'as oublié de parler du bataillon isolé sur ma droite qui s'est promené en forêt et a cueilli des champignons DU PLOMB DANS LE BORTCH 1761603549 et il faut aussi mentionner la perte de nombreux généraux foudroyés par 1d6. Very Happy

http://langoelan.canalblog.com/

3DU PLOMB DANS LE BORTCH Empty Re: DU PLOMB DANS LE BORTCH le Mer 15 Aoû 2018 - 9:44

SIR JACK

SIR JACK
J'ai effectivement voulu jeter un voile pudique sur certains détails scabreux Very Happy
Quant aux généraux, c'est vrai que ça a décanillé sec  DU PLOMB DANS LE BORTCH 91397800 . Faut dire qu'à l'époque, ils étaient plutôt devant, pas derrière dans un bureau.


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

4DU PLOMB DANS LE BORTCH Empty Re: DU PLOMB DANS LE BORTCH le Jeu 16 Aoû 2018 - 16:30

Le Marquis35

Le Marquis35
Pour avoir joué le scénar en temps que français...le seul moyen de passer est de se servir des maisons en créant des pièges à feu autour de celles ci...En faite il faut plutôt laisser venir le russe DU PLOMB DANS LE BORTCH 3903955630 , le détruire DU PLOMB DANS LE BORTCH 91397800  et ensuite...faire passer le convoi. DU PLOMB DANS LE BORTCH 1868375325

http://blogdumarquis.canalblog.com/

5DU PLOMB DANS LE BORTCH Empty Re: DU PLOMB DANS LE BORTCH le Ven 17 Aoû 2018 - 11:12

Patrice

Patrice
Admin
Merci pour les photos et cet excellent compte-rendu. Smile

Ah hé bien je ne savais pas qu'il y avait autant de figurines de cosaques disponibles... On avait parlé de se préparer aussi une petite escarmouche d'aventure dans la neige, n'est-il pas ?


_________________
« Il vaut mieux faire face à ce qui est derrière nous, que tourner le dos à ce qui est devant ! » (capitaine Huchehault)
http://www.argad-bzh.fr/argad/

6DU PLOMB DANS LE BORTCH Empty Re: DU PLOMB DANS LE BORTCH le Ven 17 Aoû 2018 - 12:59

SIR JACK

SIR JACK
@Patrice a écrit:On avait parlé de se préparer aussi une petite escarmouche d'aventure dans la neige, n'est-il pas ?

C'est exact. J'ai aussi des trainards français, dont certains en béquilles, d'autres en traineaux, d'autres encore nippés de bric et de broc.
Comme il se doit, je les ai rangés dans le fond de mon congélateur. clown

Le temps de les sortir et je vais me replonger dans le scénario auquel j'avais jadis commencé à gamberger.


_________________
Veni, vidi, rigoli
https://dunapodanslair.blogs.fr/

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum